Ethique : n’y a-t-il que l’intention qui compte ?

L’éthique, c’est la science de la morale. Elle entend définir les principes qui doivent sous-tendre nos actions.Si vous n’avez pas encore lu l’« éthique des vertus » d’Aristote (384-322 avant J.-C.), « la métaphysique des mœurs »d’Emmanuel Kant (1724-1804), « l’éthique utilitariste » de Jeremy Bentham (1748-1832), « l’éthique du don » de Jacques Derrida (1930-2004)… Alors je vous conseille cet excellent article de Aurélien Danchin

© GETTY IMAGESTemps de lecture : 6 minutes

Faire des choix éthiques, c’est choisir entre ce qui est facteur de satisfaction, ce qui est juste, ce qui est utile et ce qui est gratuit.

On entend beaucoup parler d’éthique en entreprise. Le réchauffement climatique, les transformations constantes et les innovations de rupture toujours plus rapprochées en font un enjeu fondamental. Aujourd’hui, les réflexions éthiques doivent aller au-delà des raisonnements théoriques et présider aux choix des dirigeants. Elles ont vocation à influencer l’orientation des actions et la stratégie des organisations. L’étude des différents courants éthiques nous enseigne qu’il s’agit de réaliser des arbitrages selon que l’on considère la primauté des bonnes intentions ou celle des conséquences de nos actes.

Agir en conscience

Depuis une vingtaine d’années, les considérations éthiques ont petit à petit été externalisées par les entreprises. Elles sont progressivement devenues l’apanage de la conformité et de la RSE. Si les entreprises, dont la responsabilité est sans cesse et de plus en plus interrogée, sont devenues de simples exécutantes en matière de déontologie, se donnent-elles encore les moyens de faire leurs propres choix ?

L’éthique, c’est la science de la morale. Elle entend définir les principes qui doivent sous-tendre nos actions. A l’heure où l’innovation – non sans paradoxe – fait figure de règle, la sortie des partis pris éthiques hors des frontières de l’entreprise n’est pas sans conséquence. Dans ces conditions, comment les organisations peuvent-elles se montrer responsables face aux changements qu’elles initient ?

Lire la suite de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *